HOMEFILMSCINÉASTESART NUMÉRIQUEACTUALITÉSCONTACT

Jafar Panahi

En 1992, Jafar Panahi met en scène le téléfilm L'Ami, puis est engagé comme assistant d'Abbas Kiarostami sur Au travers des oliviers. En 1995, d'après un scénario de son ami Kiarostami, il réalise son premier long-métrage, Le Ballon blanc, Caméra d'Or à Cannes la même année. Il signe ensuite Le Miroir, documentaire qui remporte le Léopard d'or au Festival de Locarno 1997.

Ses films s'attachent à dénoncer l'inégalité et l'absence de liberté dans la société iranienne. Les multiples dénonciations que Panahi organise contre le régime iranien lui valent d'être considéré comme un cinéaste subversif. En 2010, il est condamné à 6 ans de prison puis assigné à résidence avec interdiction de tourner. Après avoir été placé en liberté surveillée en attendant un verdict, Panahi réalise avec l'aide du cinéaste Mojtaba Mirtahmasb Ceci n’est pas un film (2011), sorte de dispositif filmique où il s'interroge sur la condition actuelle du cinéma iranien.

Dans la foulée, il coréalise clandestinement, avec Kambuzia Partovi, un nouveau film intitulé Closed Curtain. Celui-ci lui vaut l’Ours d’Argent pour son scénario au festival de Berlin en 2013. En 2015, Jafar Panahi dévoile Taxi Téhéran au festival de Berlin. Il s’agit du premier film qu’il tourne seul et en extérieur depuis 2010. Puis il remporte en 2018 le Prix du scénario à Cannes pour son film Trois Visages.

En 2020, il réalise le court-métrage Hidden pour la 3e Scène dans lequel il part à la recherche d’une jeune femme qui a une voix magnifique mais s’est fait interdire de chanter par l’autorité religieuse iranienne. Ce court-métrage fait partie du film collectif Celles qui chantent.

FILMS
2020
LES FILMS PELLÉAS
25 rue Michel Le Comte 75003 Paris
+33 1 42 74 31 00